« Quel monde d’après pour le périscolaire ? »

Pupils attend a classroom at the La Courbe primary school (CM1) in Aytre, southwestern France on September 1, 2015, as part of the start of the new school year. AFP PHOTO / XAVIER LEOTY / AFP PHOTO / XAVIER LEOTY

Le temps périscolaire est un temps éducatif à part entière mais il est menacé par le manque de reconnaissance, la précarité de l’emploi et les moyens insuffisants qui lui sont alloués, alertent plusieurs élus et acteurs associatifs dans une tribune au « Monde ».

Temps essentiel du quotidien de près de 3 millions d’enfants et du soutien à la parentalité, le temps périscolaire reste pourtant dans l’angle mort des débats nationaux sur les politiques éducatives et leurs moyens, malgré les efforts de nombreuses communes. Tribunes, articles, témoignages : depuis 2013, les directrices et directeurs d’école et les enseignantes et enseignants, parents d’élèves, mairies et associations alertent sur le manque de reconnaissance et les difficultés rencontrées par les animatrices et les animateurs. Mais le grand plan national pour le périscolaire est toujours attendu.

La tribune est disponible en cliquant ICI.